logo
 
Accueil
Prises de position
Vidéos
Votre circonscription
Canton de Rennes Centre
Canton de Rennes Nord
Canton de Rennes Sud-Ouest
Canton de Mordelles
Canton Rennes Centre-Ouest
Assemblée Nationale
Fonctions
Commisson des affaires culturelles et de l'éducation
Commission des affaires économiques
Commission des affaires sociales
Commission de la défense et des affaires étrangères
Commission du développement durable
Commission des finances
Commission des lois
Autre
Conseil Général - Habitat 35

 













Article ID : 790
Public : Default
Version 1.00
Date de publication: 06/04/2011 11:10:00
lectures : 1074

M. Marcel Rogemont attire l'attention de Mme la ministre de l'économie, des finances et de l'industrie sur la question des frais et de la mobilité bancaires des consommateurs...
L'UFC-Que choisir de Rennes vient en effet de rendre publique une enquête sur les frais et la mobilité bancaire. Les résultats montrent avec éclat que les établissements bancaires ne jouent pas le jeu de la concurrence, et opposent de nombreux obstacles lorsqu'un client souhaite changer de banque. L'association de consommateurs rennaise a ainsi sollicité 29 agences de l'agglomération rennaise pour vérifier le niveau des prix et tester l'effectivité du service d'aide à la mobilité bancaire mis en place au 1er novembre 2009. L'évolution des prix entre 2004 et 2010 de trois produits stratégiques (carte bleue classique, commission d'intervention par incident, retrait au distributeur) met en évidence une hausse très supérieure à l'inflation de cette période (8 %). Par exemple, la Banque postale a augmenté le tarif de la commission d'intervention de 48,90 %, soit six fois plus que l'inflation constatée. De plus, malgré l'engagement pris par les banques, le changement d'établissement s'avère toujours difficile pour les consommateurs. D'après l'enquête, 63 % des conseillers financiers ne parlent pas spontanément du service d'aide à la mobilité bancaire à un client qui vient les solliciter pour changer de banque. Dans 21 % des établissements, le client doit effectuer toutes les démarches, et dans 32 % la banque ne fait qu'une partie des démarches. Quant au délai nécessaire avant activation du compte, les consommateurs de l'agglomération rennaise doivent attendre plus d'un mois dans 52 % des cas alors que les banques s'étaient engagées sur cinq jours ouvrés. Au vu de l'échec de l'autorégulation, il lui demande donc quand le Gouvernement proposera une réforme du secteur bancaire qui soit susceptible de dynamiser la concurrence et d'assurer une véritable mobilité bancaire.

0
|  Liens 
Version imprimable Envoyer cet article à un ami
Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.
 Marcel Rogemont
Open in new window

 Armelle Billard
Open in new window

 Recherche

 Connexion
Identifiant :

Mot de passe :

Se souvenir de moi



Mot de passe perdu ?

Inscrivez-vous !

Powered by XOOPS © 2001-2011 The XOOPS Project