logo
 
Accueil
Prises de position
Vidéos
Votre circonscription
Canton de Rennes Centre
Canton de Rennes Nord
Canton de Rennes Sud-Ouest
Canton de Mordelles
Canton Rennes Centre-Ouest
Assemblée Nationale
Fonctions
Commisson des affaires culturelles et de l'éducation
Commission des affaires économiques
Commission des affaires sociales
Commission de la défense et des affaires étrangères
Commission du développement durable
Commission des finances
Commission des lois
Autre
Conseil Général - Habitat 35

 













Article ID : 2079
Public : Default
Version 1.00
Date de publication: 17/05/2017 20:36:22
lectures : 441

et pour la dépénalisation universelle de l’homosexualité


En ce 17 mai, journée internationale de lutte contre les discriminations et la haine anti-LGBT, le Parti socialiste et HES réaffirment leur détermination et leur engagement dans ce combat malheureusement encore aujourd’hui d’actualité.

Les personnes emprisonnées, martyrisées et assassinées en Tchétchénie, celles vivant dans les 74 pays où l’homosexualité est pénalisée ou dans les 13 pays où elle est passible de la peine de mort, nous rappellent la nécessité de cette journée et l’urgence de l’intensification de l’engagement de la France dans le combat pour la dépénalisation universelle de l’homosexualité, engagement réaffirmé en 2012 par le président François Hollande devant l’assemblée générale de l’ONU au grand complet.


Le Parti socialiste et HES sont très préoccupés par la situation en Tchétchénie. Face à ce drame, les socialistes soutiennent les propositions d’accueillir sur notre sol les personnes homosexuelles persécutées dans ce pays et appellent à faire entendre les voix de la France et de l’Europe.

Alors que le dernier rapport de l’association SOS homophobie fait état d’une augmentation des actes homophobes en France, nous devons également rester mobilisés dans notre pays. Ainsi, pendant la campagne présidentielle, le candidat socialiste, Benoit Hamon a appelé à ne pas accepter qu’un seul individu ne « soit obligé de baisser les yeux dans la rue en raison de ce qu’il est où de ce qu’il paraît ». Nous nous inscrivons dans cette voie.

Le quinquennat qui s’achève aura été celui de nombreuses avancées dans ce combat. De 2012 à 2017, c’est une politique ambitieuse de lutte contre les violences et les discriminations qui a été engagée par les gouvernements socialistes. En la matière, la gauche a toujours fait avancer ce combat pour l’égalité des droits. C’était le cas en 1982 avec la dépénalisation de l’homosexualité, en 1999 avec la création du PACS. Ce quinquennat aura été celui de l’ouverture du mariage et de l’adoption à tous les couples en 2013 et de la création de la possibilité légale, pour une personne transsexuelle, de changer son état civil sans condition médicale.

Plus que jamais, le Parti socialiste et HES seront aux avant-gardes de ce combat contre les préjugés, les clichés, les injures, ainsi que contre la violence qu’ils entraînent encore trop souvent. Les socialistes s’engagent, aujourd’hui comme hier, à porter haut le combat pour l’égalité. Ainsi, par exemple, les candidat-e-s investis par le Parti socialiste seront invités à signer la charte proposée par l’Inter-LGBT pour une campagne respectueuse de chacun-e.

0
|  Liens 
Version imprimable Envoyer cet article à un ami
Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.
 Marcel Rogemont
Open in new window

 Armelle Billard
Open in new window

 Recherche

 Connexion
Identifiant :

Mot de passe :

Se souvenir de moi



Mot de passe perdu ?

Inscrivez-vous !

Powered by XOOPS © 2001-2011 The XOOPS Project