logo
 
Accueil
Prises de position
Vidéos
Votre circonscription
Canton de Rennes Centre
Canton de Rennes Nord
Canton de Rennes Sud-Ouest
Canton de Mordelles
Canton Rennes Centre-Ouest
Assemblée Nationale
Fonctions
Commisson des affaires culturelles et de l'éducation
Commission des affaires économiques
Commission des affaires sociales
Commission de la défense et des affaires étrangères
Commission du développement durable
Commission des finances
Commission des lois
Autre
Conseil Général - Habitat 35

 













Article ID : 1560
Public : Default
Version 1.00
Date de publication: 16/12/2013 11:50:30
lectures : 863

M. Marcel Rogemont attire l'attention de Mme la ministre de la culture et de la communication sur la question des aides à la presse et de l’équilibre économique de la presse spécialisée en particulier...
En effet, la fin de la compensation par l’Etat du moratoire de 2009 sur l’augmentation des tarifs postaux pour la presse spécialisée place cette dernière dans une situation extrêmement délicate, en lui imposant une augmentation de près de 22 % des tarifs postaux sur deux ans (+11,5 % en 2014 et +10 % en 2015). Les titres relevant de la presse spécialisée vont subir cette forte hausse au contraire des titres « d’information politique et générale » (IPG).

Il convient d’interroger la cohérence d’une telle mesure. En effet, la notion « d’information politique et générale » est loin d’être cantonnée aux titres permettant l’exercice du pluralisme et du débat démocratique. Certains titres comme Télérama ainsi que les suppléments des quotidiens (féminins et magazines TV) sont ainsi reconnus comme IPG et bénéficient dès lors largement de l’aide publique à la presse. Cette situation aboutit à une distorsion de concurrence extrêmement préjudiciable à la presse spécialisée. Le mensuel Que Choisir (éditée par une association), qui remplit un rôle d’information des consommateurs -sujet d’intérêt général- et participe activement au débat d’idées économique et politique, n’est ainsi pas considéré comme IPG. En comparaison, la reconnaissance de magazines culturels, féminins ou TV comme relevant de l’information politique et générale, donc éligibles à l’essentiel des aides au contraire de Que Choisir, apparaît inéquitable. Cette question de la cohérence des aides à la presse, réservées pour l’essentiel aux titres IPG, est d’ailleurs dénoncée dans le dernier rapport de la Cour des Comptes. Une des solutions pour sortir de l’impasse serait d’ouvrir aux mensuels l’éligibilité à la catégorie IGP.

Il lui demande quelles mesures le gouvernement entend mettre en œuvre afin d’éviter un choc tarifaire qui ne manquera pas d’affaiblir un peu plus la situation économique des titres de la presse spécialisée.

0
|  Liens 
Version imprimable Envoyer cet article à un ami
Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.
 Marcel Rogemont
Open in new window

 Armelle Billard
Open in new window

 Recherche

 Connexion
Identifiant :

Mot de passe :

Se souvenir de moi



Mot de passe perdu ?

Inscrivez-vous !

Powered by XOOPS © 2001-2011 The XOOPS Project